Blogue

Deux mains posées sur un plan immobilier avec des crayons et une loupe

La conversion commerciale en résidentielle : pas si sorcier!

La conversion d’une unité commerciale en une unité résidentielle et un projet possible à Montréal, mais il s’agit d’un processus dont vous devez connaître les rouages pour vous assurer de le faire de la bonne manière et le mener à terme.

Tout d’abord, il faut s’assurer qu’il est possible de le faire. Sur les artères commerciales, généralement, les rez-de-chaussée doivent demeurer des unités commerciales. Il y a évidemment certaines exceptions à la règle et la rue Sainte-Catherine dans les secteurs Ville-Marie et Hochelaga est un bon exemple.

Ainsi, sur la rue Sainte-Catherine, dans le secteur Hochelaga-Maisonneuve, il est possible d’occuper un rez-de-chaussée pour des fins résidentielles de manière conforme et légale à travers un processus de conversion, et ce, pour les adresses situées à l’ouest de la rue Bourbonnière. Mais comment s’y prendre?

Premièrement, il faut s’adresser à l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pour demander un avis au bureau des permis et inspections. Généralement, avec l’adresse et le certificat de localisation en main, ils seront en mesure de vous donner un avis et possiblement un avis favorable au projet.

L’arrondissement vous demandera un plan d’architecte afin de procéder à la demande de permis ainsi qu’une soumission pour les travaux à effectuer. L’élément principal qu’ils vont regarder ce sont les issues et la luminosité pour être certain que l’aménagement des lieux respectera le Code du bâtiment. Il est évident qu’il peut y avoir certains défis à ce niveau, mais un bon architecte vous proposera des solutions simples et adaptées afin de satisfaire la réglementation en vigueur.

Au niveau de la taxation, elle est généralement ajustée directement par la division de la taxation du service des finances dans l’année suivant l’émission du permis.

Un élément important à considérer est l’implication de la taxe à la consommation lors de ce genre de transformation. Lors de l’achat, si l’unité est commerciale, ce qui est généralement le cas, l’acheteur doit payer la TPS et la TVQ. Si l’achat se fait par le biais d’une personne qui a ses numéros de taxes, ces taxes lui sont créditées.

Nous vous présenterons sous peu un article de blogue plus complet relativement à l’implication des taxes à la consommation dans le domaine de l’immobilier pour vous permettre de conclure les transactions immobilières afférentes.

En revanche, il est important de savoir que si l’achat se concrétise par le biais d’une compagnie, la TPS et la TVQ doivent être chargées en surplus du prix de vente. L’unité sera considérée au même titre qu’une habitation neuve. À cet effet, l’acheteur pourra recevoir des remboursements de taxes et l’outil de calcul de taxes de l’APCHQ pourra vous éclairer; il est simple et efficace.

Quels sont les autres frais à considérer pour une conversion?

Il y a évidemment quelques frais à ne pas négliger dans votre calcul pour une telle conversion. Il y aura des frais d’environ 2 500 $ pour l’architecte qui devra faire vos plans de conversion. En outre, il importera de considérer le coût de permis de transformation qui est de 9,80 $ par tranche de 1 000 $ de travaux; le tarif minimal étant de 146 $ pour un bâtiment résidentiel et de 431 $ pour un bâtiment commercial. Je vous recommande d’engager un designer comme Marjorie Roy de MR Design qui sera un investissement utile et payant pour ce genre de projet. Il faut compter un budget minimal d’environ 1 500 $ pour ses services dans le cadre d’une conversion simple. Vous devrez également faire un nouveau certificat de localisation qui démontre l’état actuel des lieux; le coût tourne autour de 1 000 $ taxes incluses.

Avez-vous d’autres questions sur l’immobilier en général?

Équipe Tardif : votre courtier immobilier travaille pour vous!

Depuis plus de 15 ans, Équipe Tardif excelle dans le marché immobilier montréalais. Ces professionnels suivent les tendances du marché pour vous en plus d’avoir conclu plus de 1000 transactions immobilières dans la grande région de Montréal. Avec leur approche terre-à-terre, sans tambour ni trompette, les membres de l’Équipe Tardif travaillent comme des fourmis en adoptant la philosophie de servir leurs clients.

Avec la devise toute simple, Le client d’abord… et toujours, Maxime et David Tardif, de même que tous les conseillers et professionnels de son équipe, répondent avec diligence aux demandes des clients. Ils savent ce qu’il faut faire pour vendre votre propriété et conclure la bonne affaire. Équipe Tardif, votre agent immobilier solide sur toute la ligne.