fbpx Skip to content

Immobilier : acheteurs étrangers, ce que vous devez savoir!

Depuis quelque temps, on parle des acheteurs étrangers de propriétés, et à l’instar d’autres provinces, certains souhaiteraient qu’on leur impose une taxe de 15 % comme en Ontario ou même encore de 20 % en Colombie-Britannique, où le débat fait rage.

En revanche, il faut bien savoir qu’au Québec, les acheteurs étrangers représentaient à peine 3,4 % de l’ensemble des acheteurs en 2018. On semble vouloir leur imposer une taxe additionnelle au moment de l’achat d’une propriété, mais la réalité nous montre qu’ils sont en fait peu nombreux chez nous. De plus, ils sont essentiellement concentrés dans l’agglomération montréalaise. Il vaudrait mieux s’intéresser aux retombées économiques que procure cette clientèle avant de penser à leur mettre des charges additionnelles. Ils contribuent à dynamiser le marché de l’immobilier.

Équipe Tardif de Royal LePage suit depuis près de 20 ans le marché immobilier dans la grande région de Montréal et sait comment développer de bonnes relations avec ces acheteurs qui sont formés principalement de la première et seconde génération d’immigrants et vivent de façon très insulaire dans leur communauté. Ils participent autant au développement économique de notre région et les retombées profitent grandement à leurs proches à Montréal.

Un homme et une femme asiatique côte àcôte et souriant en train de recevoir les clés de leur nouvelle maison de montréal

Vision globale, approche locale!

Le développement d’une vision globale permet de se détacher de notre vitrine et de mettre au point des solutions innovantes à plus grande échelle. Mais cette vision globale prend forme dans une approche locale où l’on peut manifester le plus notre intérêt et aller à la rencontre de gens provenant d’horizons divers.

La force de l’Équipe Tardif réside dans ce jeu de checks and balances où l’on peut enrichir le marché de l’immobilier à Montréal, mais en adaptant nos stratégies en fonction de la réalité des milieux ambiants.

À titre d’exemple, Équipe Tardif ose et signe. Elle fut parmi les premières agences immobilières à embaucher une courtière chinoise. Shangyu Xu (Julie) met à profit son réseau de contacts. Reconnue comme une agente d’origine asiatique très active, elle s’insère aisément dans la communauté chinoise et développe des contacts avec les acteurs clés du milieu.

femme asiatique courtière immobilière en veston noir et chemise blanche devant un mur blanc à Montréal
Shangyu Xu, courtière immobilière résidentielle

Ainsi, elle publie toutes nos inscriptions sur les réseaux sociaux chinois comme « WeChat » et elle est en mesure de présenter les propriétés en vedette qui risquent d’intéresser les acheteurs. « Auparavant, il nous était impossible d’avoir des résultats similaires. Nous avions certes des appels d’acheteurs chinois, mais la barrière culturelle et linguistique nous empêchait d’entrer en contact avec eux et de bien les servir », de mentionner Maxime Tardif.

Nous pouvons imaginer la difficulté que cela représente pour la majorité des équipes qui n’ont pas de tels courtiers pour faciliter le processus.

Équipe Tardif : quand le local rejoint le monde!

Cette nouvelle réalité nous pousse à agir localement, mais avec les bons acteurs et les bons outils technologiques. Ne soyez pas dupe, certains courtiers vous diront que votre propriété se retrouvera à l’échelle nationale, voire mondiale, grâce aux différentes plateformes existantes. Ce n’est pas la vérité; on cherche plutôt à vous jeter de la poudre aux yeux.

La stratégie efficace est celle de l’Équipe Tardif de Royal LePage depuis près de 20 ans dans le milieu immobilier. Avec ses actions locales et les acteurs locaux clés, il réussit à vendre ses propriétés à ces acheteurs dits « étrangers ». Maxime et David Tardif savent mieux que quiconque composer avec la réalité. Les acheteurs outre-mer contribuent à l’essor économique de Montréal. Ils ont besoin de l’Équipe Tardif pour clore leurs ventes rapidement!